vendredi 3 février 2012

FUTURA 2050 à Paris

Futura 2000 veut qu'on l'appelle Futura 2050 !

C'est évidemment la phrase que l'on retient de ce pionnier du graffiti qui nous a fait le plaisir de revenir à Paris récemment pour le vernissage de sa nouvelle exposition.

Il avait choisi sa signature de graffeur en hommage à 2001 Odyssée de L'Espace à une époque où le 3ème millénaire semblait hors de portée de main.

Cette année, jusqu'au 29 février, l'artiste made in US a posé ses toiles chez Jérôme de Noirmont dans le 8ème, qui l'eût cru ?

Pour passer des rues de New York à la galerie ultra chic parisienne (qui abrite l'art de Jeff Koons, de Pierre & Gilles, de Bettina Rheims...), il aura fallu attendre 30 ans.

La dernière fois que j'avais eu la chance de passer du temps avec lui, c'était il y a quelques années. Il m'avait donné sa confiance et j'avais pu réaliser, en plus d'une interview, un reportage photos que j'avais fait paraître dans Clark (pseudo Alix Baki).
Quasiment une décennie plus tard, le soir du vernissage chez Jérôme de Noirmont, entre les tags qu'il offre sur ce que les fans lui tendent (livres, catalogues d'expo et même toiles!), je tends à Futura ledit magazine.

Réaction émue de l'artiste qui range le magazine dans son pantalon pour s'assurer de ne pas le perdre et fait le pitre avec moi.
 Moment magique que l'on retrouve dans le teaser de l'interview unique de Futura pour Canal Street.
Je vous conseille d'ailleurs vivement le teaser  et l'interview ultra bien menée.

Vous y découvrirez en arrière plan l'un des nouveaux travaux de Futura qui s'éloigne encore davantage du graffiti "old school" en ne laissant plus que des traces... comme des souvenirs post modernes de graffiti. Un style formel qui s'apparente à l'art conceptuel minimal.

De la maestria sans arrogance, voilà ce que nous offre Lenny Mc Gurr, a.k.a Futura 2050 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire