samedi 17 mars 2012

DESIGUAL A VOS PIEDS !

C'est sur une table dressée que la marque espagnole Desigual a choisi de présenter sa toute première collection de chaussures à Paris dans son pop-up store à deux pas du marché Aligre dans le 11ème. Baptisée "New and Good", la collection de chaussures et accessoires reprend les célèbres patchwork si chers à la marque de casual wear. On n'oublie d'ailleurs pas la récente collab' avec Christian Lacroix ! Pour les chaussures, une équipe a planché un an sur ce lancement assez réussi à en juger l’afflux journalistique lors de la journée de présentation.

DESIGUAL "NEW AND GOOD" : First shoes collection
"Desigual a souhaité créer une collection fraîche et colorée, dans l'esprit de la marque", indique Adel Ghommid, Footwear Country Manager chez Desigual. Il m'explique que la collection s'oriente en trois temps : la journée, le travail et le soir. Ainsi, on trouve  aussi bien des tennis, des plagettes pour l'été ou des ballerines, que des chaussures à talons de 12 cm comme les compensées corde. Côté matières et imprimés, c'est le fondateur de la marque, Thomas Mayer qui les a choisis. Ils ont ensuite été déclinés de façon transversale, sur le prêt-à-porter, les accessoires et les chaussures. Personnellement, j'ai craqué sur deux modèles avec une base de marinière en tissu (présente sur de nombreux modèles) et des ajouts de peau retournée façon daim, ainsi qu'un talon de quelques centimètres. Une chaussure donc portable en journée comme un soirée. Le duo qui m'a séduite est donc constitué d'une paire de salomé orange et talon rose, ainsi qu'une paire de richelieu bleu et verte (idéale pour les filles qui portent souvent des jupes). J'ai longtemps hésité et comme je porte plutôt des slims, mon choix s'est finalement arrêté sur les salomé. D'ailleurs, je propose de les porter avec une vraie marinière pour révéler un peu plus celle des chaussures, plus discrète. C'est amusant justement de jouer sur le volume des lignes. Voyez ce que ça donne avec ma marinière Jean-Paul Gaultier, pas mal non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire