dimanche 25 mars 2012

Jérôme Attal : L'Histoire de France racontée aux extra-terrestres


Le nouveau livre de Jérôme Attal est tombé de par-delà la stratosphère pour atterrir entre mes mains tel un scoop : les extra- terrestres existent bien ! Si, si, puisque le narrateur du roman leur conte l’histoire de notre beau pays, à sa façon… Suite à une rupture amoureuse, ce dernier se retrouve sur la planète Zyproxia où les habitants, vivant éternellement dans le présent, ne connaissent ni les souvenirs, ni l’imagination. Or, les plus jeunes des Zyproxiens attendent chaque soir une histoire avant de s’abandonner aux bras de Morphée. Détenteur d’une pléiade d’histoires à conter, celles de l’Histoire de France, le narrateur est donc accueilli en héros. Plus fort que X-Or, il s’en donne à cœur joie. Et en profite pour réinventer à sa guise les épisodes de la grande Histoire en 32 chapitres. Nous voilà embarqués en voiture avec Danton et Robespierre, ou en quête du Vase de Soissons made in China, ou espionnant Louis XIV qui fredonne I’ll Be Your Mirror au milieu de la galerie des glaces, ou encore propulsés  au coeur d’échanges en François Mitterand et Andy Warhol.  Le tout, entre deux parties de tennis dont les balles ne sont autres que des météorites ! Ce mélange de faits réels et d’envolées surréalistes, autant qu’anachroniques, donne un récit drôle, décoiffant, inopiné, poétique. Un Ovni précieux et délicieux à lire ! C’est pourquoi, j’ai décidé de poser quelques questions à Jérôme Attal, célèbre pour les chansons qu’il a écrites pour Johnny Hallyday et Eddy Mitchell... Et pour ces précédents ouvrages dont, entre autres, Pagaille Monstre, Le garçon qui dessinait des soleils noirs et Le Journal Fictif d’Andy Warhol, qui m’a valu plusieurs crises de fou rire un été en vacances. Et que toute la famille s’est empressée de dévorer (je le sais car ne trouvant plus le livre, je suivais sa trace en pistant les éclats de rire issus des différentes pièces de la maison). Pour l’heure, voici l’interview « out of space » de Jérôme Attal. Attention décollage immédiat !
Jerome Attal
 
Vous qui côtoyez les extra-terrestres, pouvez-vous nous dire à quoi ils ressemblent et ce qu'ils mangent ?
Ils ressemblent aux plages qui donnent sur vos rêves, ils sont gaulés (histoire de France oblige) comme les chansons des Beatles ou de Frank Sinatra. Ils ressemblent aussi à la plus belle image que vous vous faites d’eux quand vous êtes sereine avec vous-même. Ils dévorent de belles histoires, des romans de chevalerie, du temps pour rien qu’ils recrachent en quelque chose d’habitable et de beau ; des spécialités de guimauves en étoiles filantes recouvertes de chocolat, la constellation du bélier qu’ils se font rôtir à la broche, des pots de crème glacée bien crémeuse qu’on appelle chez eux : « Tombeaux de nymphettes », et, quand il leur reste encore un petit creux, une part de tarte aux pommes.
Zyproxia, leur planète, c'est chouette on dirait. Que dois-je mettre dans ma valise pour séjourner là-bas (plutôt des moonboots pour rebondir ou des solaires pour protéger mes yeux des deux lunes) ?
Le mieux, c’est de venir habillée en princesse. Avec tout ce qui leur a été raconté sur l’histoire de France, ils s’attendent à vous voir débarquer en princesse. Et puis, leurs banlieues sont un éternel samedi soir.
Les Zyproxiens sont aussi fans d'histoires que le terrien qui leur conte l'Histoire de France touche à l'approximation de la discipline, alors... quel passé pour notre futur ?
Je répondrai par cette phrase de Jean Cocteau : « La mythologie ce sont des mensonges qui deviennent des vérités, et l’histoire ce sont des vérités qui deviennent des mensonges ». Le poète aux mains incandescentes ajoute : « Et quand vous vous souviendrez de moi, ce sera sous une forme mythologique. »
Vous qui, en revanche, connaissez bien l'histoire de France, comment décrivez-vous/définissez-vous "l'attaque par le flan" ?
Au début des années 80, l’histoire de France était une bande d’écoliers du cours élémentaire André Marsault à la Garenne-Colombes. Avec les copains, on avait regardé un super documentaire sur la technique militaire de l’attaque par le flanc. Alors nous, ce qu’on avait décidé, c’était de faire le siège de la boulangerie de la maman de Mirabelle Fenêtre, qui nous donnait toujours des supers chouquettes pour les goûters d’anniversaire, et de réaliser la première attaque d’un flan par le flanc. Le déroulement et l’issue de cette bataille épique se trouvent bien entendu dans le roman.
Ce qui est bien avec ce livre, c'est aussi le fait de réaliser des découvertes étymologiques. On apprend notamment d'où vient le nom de la salade César. Voulez-vous bien nous le rappeler ?
Ah, c’est une des choses importantes qu’on apprend dans le livre. Dans la même veine d’Attila, le chef des Huns, qui passait le plus clair de son temps à cheval, du matin au soir, déjeuners compris, et qui, de fait, inventa le steak tartare au détriment de sa propre monture.
Pourquoi les Zyproxiens sont-ils toujours de si bonne humeur et pourraient-ils cohabiter avec un parisien ?
Personne ne peut cohabiter avec un parisien, voilà pourquoi les célibataires sont légions et les loyers si exorbitants, ne pensez-vous pas ?
Que retenez-vous de toute cette aventure ?
La silhouette et le sourire d’Inkiétude, la plus jolie extra-terrestre qu’il m’ait été donné de rencontrer de mon vivant.
Et Dieu sait si sur terre j’ai connu quelquefois des filles un peu extra-terrestres…
Est-ce que vous avez rencontré l'auteur de L'histoire de France racontée aux extra-terrestres ? Il est sympa ?
Oui, il est très sympa. Parfois, il peut rentrer d’une traversée de la ville complètement bouleversé par une scène, une silhouette ou un visage. Mais il essaye de s’en sortir. En écrivant.

L'Histoire de France racontée aux extra-terrestres, par Jérôme Attal. Editions : Stéphane Million éditeur. 208 p.  Prix : 18€ 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire